Et si on modulait tous les intrants !

Ce dispositif expérimental a pour objectif de comparer différentes conduites culturales sur deux variétés de blé tendre.
Les intrants pilotés et modulés sur deux types de sol (profond et superficiel) sont le semis, l’azote et les fongicides.

Une protection fongicide de précision

Ce dispositif permet de mettre en évidence le comportement de deux variétés de blé tendre (plus ou moins sensible aux maladies) en fonction de trois doses de fongicide.
Cet essai « courbe de réponse » sera implanté de manière identique en terre superficielle et en terre profonde.

Blé tendre hiver – modulation azote

Cette expérimentation va permettre de constater l’écart d’optimum d’azote sur blé tendre dans une logique de différentiation de l’objectif de rendement par type de sol (profond et superficiel). Deux densités de semis et 6 doses d’azote permettront de construire des courbes de réponse.

Blé tendre hiver – modulation densité semis

Cet essai a pour but de montrer l’intérêt de la modulation de la dose de semis en fonction des types de sol (profond et superficiel) pour 2 variétés de blé. L’objectif est d’obtenir un peuplement optimal pour maximiser le rendement mais aussi limiter le développement des adventices.

Déplafonnement des rendements de la culture du maïs

Y a-t-il un intérêt de réduire les écartements et moduler la densité de semis en fonction de l’hétérogénéité intra-parcellaire, pour déplafonner les rendements de la culture du maïs grain ? Cet essai permet d’évaluer la faisabilité technico-économique de cette approche multifactorielle.